Edition 2018



Milices





Le pouvoir actuel utilise des miliciens
pour sa protection et l'exécution
des basses besognes qu'il ordonne.




C'est un retour aux temps les plus glauques
d'une République qui n'hésitait pas
à employer des délinquants dont le rôle
était de briser les contestations.




Après un toilettage très intensif
le chien du président a nié toute implication
dans les faits qui lui sont reprochés.




Les mensonges s'ajoutent aux violences
et aux infractions commises
par ce prétorien sadique.




Son maître avait pourtant annoncé
qu'il ne ferait aucune concessions
et punirait les fauteurs de troubles.






Les infractions pénales se multiplient
mais aucune sanction n'est pour l'instant 
prononcée contre ce délinquant avéré.






A moins qu'il  ne bénéficie de protections
pour des raisons encore plus troubles
que la justice devra considérer.




Toute cette affaire est sordide
même policiers le disent.




 Les épisodes de ce minable
feuilleton d'été sont par la