Edition 2018



2019










En ce moment des citoyens lambdas
s’insurgent contre un gouvernement
qui ne parvient pas à améliorer 
les conditions de vie des Français


Cela fait des semaines
que des gilets jaunes en colère
disent au pouvoir actuel
combien il est malvenu
et à quel point il est urgent
d'écouter leurs revendications
pour ne pas affronter une insurrection
qui pourrait bien les priver de tous ses privilèges







Ceux qui se révoltent actuellement
ne sont en aucun cas révolutionnaires
ils hurlent «Macron démission» parce que
le trop arrogant chef de l'état actuel
imposé par des influences opportunes
n’est pas apte à comprendre à quel point
leurs revendications sont légitimes


Ils veulent pourtant en majorité
la même chose que ce qu'il exige
avec ses partenaires financiers
davantage de revenus pour vivre
décemment quitte à nourrir
l'appétit du marché mondialisé







Il aurait suffit d'augmenter les salaires
pour que les gilets jaunes se calment
mais cela n'a pas été envisagé
puisque depuis des décennies
c'est le mépris de classe
qui à remplacé la lutte des classes


Le pouvoir est imbu des certitudes
d'une caste sourde et dominante
qui n'accepte pas de se compromettre
en s'approchant des Français
pour au moins les entendre






Si les partis politiques, les syndicats
les banlieues urbaines ou les diverses ‘gauches’
sans oublier les pseudos intellectuels ou journalistes
avaient osé participer a la colère des gilets jaune

le gouvernement aurait été forcé de démissionner.






Ceux qui abordent le peuple et les fantasmes
que l'on lui prête pour le calomnier
sont actuellement visibles dans les réactions
peu solidaires de ceux qui refusent

d’être assimilés à des pauvres







Une France périphérique désignée
pour la discréditer avec outrance
par le pouvoir et ses soutiens
comme un vulgaire ramassis
des rouges-bruns racistes
incapable de penser correctement
afin de justifier leurs dégouts






La «convergence des luttes»
n’a pas eu lieu elle deviendra
peut être réelle en 2019

Bonne année !