Edition 2017



Libre ...








et


Deux textes très récents d’Étienne Chouard
écrits pour expliquer a ceux qui l'accusent
qu'être libre de penser est plus constructif
que d'être prisonnier des idéologies
imposées par des maitres.





Des maitres 
qui n'apprécient pas
ses analyses




Et encore moins
la liberté 

...

Institution...




Des arguments évidents
pour convaincre





Qu'il est indispensable
d'imaginer rapidement



Des alternatives aux règles
d'un système politique




Devenu nuisible
 ...

Socialisme ...





La France a un nouveau gouvernement socialiste, il suffit de s'informer sur la composition de ce remarquable florilège de responsables politiques concocté par un Premier Ministre qui a lui seul est un véritable modèle d'indépendance et d'intégrité morale, pour en être absolument convaincu.




Le Ministre de l'économie est exemplaire des choix sociaux de la présidence, il est jeune et bien considéré par les élites financières, ces ennemies d'hier devenues partenaires à présent sans évidemment que cela ne constitue une traîtrise avérée à des engagements électoraux.




Les socialistes au pouvoir ont donc de solides convictions et leur gouvernance renforce avec brio tous les idéaux d'une doctrine dévouée depuis toujours au bien être du peuple, d'ailleurs l'actualité révèle que la France est en tête des dividendes versés aux actionnaires.




Le Premier Ministre réagit donc à la crise mondiale dans un magistral coming out libéral avec un talent que nul ne pourra contester et surtout pas les chefs d'entreprises des multinationales qui applaudissent ses décisions et se satisfont de l'avoir imposé.




L'influence de cette équipe de choc participe activement au redressement National que chacun peut constater, c'est bien la preuve que le socialisme est maintenant débarrassé des coteries qui l'empêchaient de progresser.




Notre actuel président est donc en phase avec ses électeurs qui ne peuvent que se féliciter de l'avoir mis au pouvoir pour défendre leurs rêves de justices sociales et améliorer la condition de pays tout entier comme il l'avait promis.




Beaucoup ont précédemment dénoncé les excès inadmissibles de nos dirigeants de gauche sans imaginer jamais que leur analyse serait hélas complètement inutile et que nul n'écouterait leur démonstration logique de l'indécence d'un pouvoir aussi nuisible que pervers.




 On pourrait en rire 
si ce n'était pas aussi grave ...

Boycott ...







Le boycott est interdit en France puisqu'il est jugé discriminatoire le fait d’entraver l’exercice normal d’une activité économique quelconque en opérant une distinction entre les personnes en raison de leur appartenance ou de leur non appartenance à une nation déterminée

Il est défendu d’inciter au boycott

En vertu de la loi française contre la discrimination nul n'a donc le droit d’appeler au boycott d’un pays même si l'on condamne sans réserve les politiques colonialistes et meurtrières que celui ci pratique illégalement sans relâche depuis des décennies pour soumettre tout un peuple à des destructions systématiques afin de s'approprier son territoire par la force. 

Cet article est donc pédagogique

Il se fixe comme but principal d’informer sur l’origine des produits que chacun pourra choisir de se procurer en fonction de convictions personnelles qui détermineront une qualité d'acteur consommateur pour intervenir en soutenant une cause estimée comme juste par un refus de financer et de cautionner les productions des entreprises jugées comme non conformes à une éthique particulière dans le pays qui les accueille.


 Ne pas consommer est un acte de résistance

Le refus d'achat d'une marque ou d'un produit qui participe à l'essor commercial d'une nation contestable peut influer à mettre en échec son équilibre financier et ainsi réduire son emprise de domination considérablement en le privant des moyens qui lui sont indispensables pour parvenir à des buts injustifiables.

Le choix de la solidarité militante

Imaginons certaines consommations particulières pour comprendre comment il serait possible d'intervenir résolument dans l'économie d'une nation que l'on considèrerait comme illégitime en ne lui fournissant plus aucune des devises dont elle a besoin par le simple refus d'acheter les marques qui financent une politique que nous contesterions.

Quelques produits de consommation

Supposons par exemple que les avocats, les cerises, les biscuits apéritifs, les agrumes, les repas complets, les soupes, snacks, biscuits, les conserves de poissons, le miel, les herbes, les conserves, le vin, les produits végétariens, les concombres, les dattes, les tomates cerises, les  appareils d'épilation ou les cosmétiques ne puissent être achetés que si ils correspondent à une charte éthique qui a notre faveur.



Les raisons de la colère

Déterminons clairement des arguments majeurs qui nous interdirait de nous procurer ces différents produits afin de signifier notre désaccord avec les conséquences que leur achat provoquent indirectement et éviter ainsi de nous rendre complice d'actes qui nous semblent incompatibles d'avec les fondamentaux de nos valeurs personnelles comme notamment une occupation indue d'un territoire appartenant à des populations spoliées.

L'investigation rigoureuse

Si nous apprenions par une information documentée que le recoupement de ces arguments et des produits concernés nous laissait imaginer sans aucune équivoque que certaines marques comme  Carmel , Jaffa, Kedem, Coral, Top, Beigel, Hasat, Sabra , Osem , Dagir , Holyland,  Amba, Green Valley, Tivall, Agrofresh,  Jordan Valley, Dana, Epilady ou Ahava sont de celles qui de fait participent à favoriser des actions que nous condamnons alors nous serions face à un réel dilemme de conscience en continuant d'acheter leurs produits.

Les répercussions logiques

Nous n'aurions alors pas d'autre choix que de refuser activement une participation a l'essor de ces marques et serions amenés à nous priver des produits qu'elles diffusent pour ne pas être coupables de collaborations indignes à nos yeux et ceci sans que personne ne nous ait incité à le faire mais grâce à nôtre seul raisonnement rendu possible par une meilleure connaissance de la réalité d'une situation que nous suspectons comme insupportable.




Des données partisanes

Certaines organisations courageuses comme celle que vous trouverez en suivant ce lien recensent avec précision ces renseignements qui informent les consommateurs pour qu'à la lumière des éléments fournis ils puissent librement décider d'entreprendre ou de rejeter un ensembled'actions ciblées de nature à contraindre volontairement certains pays coupables à leurs yeux d'actes inadmissibles.

Une éducation citoyenne

La volonté pédagogique s'exprime pleinement dans le travail indispensable que font tous ceux qui participent à mieux instruire les citoyens pour qu'ils utilisent la puissance de leur pouvoir individuel et que cessent plus rapidement les injustices qu'ils constatent sans avoir besoin d'un quelconque appel au boycott interdit par la loi Française.


Ne dépensez plus

Pensez


Indigne ...





L'indigne président de la république a récemment exprimé son soutien inconditionnel à l'actuel gouvernement raciste de l'état israélien lors des sordides évènements qui ont provoqué un nouveau conflit meurtrier entre les deux camps qui s'affrontent depuis des décennies en Palestine.

Un acte d'allégeance qui démontre clairement l'ingérence d'un lobby pro-sioniste dans les décisions de politique internationale de l'état Français pour parvenir à l'engager dangereusement dans un processus qui tend à justifier la  révoltante et illégale politique coloniale israélienne.






Pour comble de provocation dans cette période troublée le  gouvernement Français a pour la première fois organisé cette année une fête pour célébrer le 14 juillet dans un pays pourtant actuellement impliqué dans une guerre épouvantable qui oppose des forces radicalement  inégales.

Nul ne sait pourtant encore si c'est une réelle cause ou un prétexte opportun qui a déclenché les hostilités puisque aucune enquête à ce jour n'a pu déterminer qui sont les véritables coupables du lâche assassinat des victimes qui sont à l'origine des représailles militaires dans la bande de Gaza .  






Pendant ce temps un nombre considérable de civils innocents sont tués dans des bombardements avec la dramatique complicité de l'état Français qui au lieu d'influer de son importance diplomatique pour imposer un cesser le feu immédiat choisit au contraire une attitude partisane depuis le début de cet affrontement au mépris des populations civiles Palestiniennes.


 



Il n'est pas moins indigne que le début de ce conflit majeur ait coïncidé précisément avec un événement sportif traité par les médias aux ordres des élites dirigeantes comme prioritaire afin de mobiliser efficacement l'opinion vers d'autres images que celles des dégâts de bombes israéliennes.






Pourtant les voix ne manquent pas pour dénoncer les actes criminels commis ces derniers jours par le gouvernement israélien, un article rédigé par Gilad Atzmon ou encore un autre de Gideon Levy ou celui extrait des observations de Christophe Oberlin

Ou ceux de David Grossman , de Charles Enderlin et de Bruno Guigue sans oublier cette interview de Norman Finkelstein entre autres qui décrivent et résument parfaitement l'actualité dramatique d'un pays soumis aux violences ignobles d'un occupant barbare.

Des avis qui auraient du inspirer le "président Hollande", si il avait été autorisé par ses maitres à les considérer, pour éviter à la France d'être jugée dorénavant comme totalement inféodée aux choix des colonisations à outrance prônés par les extrémistes sionistes israéliens internationalement condamnés par tous les opposants aux occupations illégales et aux apartheids qui sévissent toujours en Palestine.

Des soumission aussi immorales en faveur d'un état colonisateur et militariste pourraient s'expliquer par ces synopsis voués au secret qui privilégient les contrats impliquant des ventes d'armements qui sont des sources de profit telles que toutes les compromissions peuvent alors être imaginées.

...





Turpitude ...


Sarkozy

Premier président de la Ve République
à avoir été gardé à vue

Corruption active
 Trafic d’influence
Violation de secret d’instruction




Football ...




(Juvénal)

TEXTE LATIN
 
Interea Megalesiacae1 spectacula mappae
Idaeum2 sollemne colunt, similisque triumpho
praeda caballorum praetor sedet, ac mihi pace
immensae nimiaeque licet si dicere plebis,
totam hodie Romam circus capit, et fragor aurem
percutit, eventum viridis quo colligo panni3.
Nam si deficeret, maestam attonitamque videres
hanc urbem veluti Cannarum4 in pulvere victis
consulibus. Spectent iuvenes, quos clamor et audax
sponsio, quos cultae decet assedisse puellae.
Nostra bibat vernum contracta cuticula solem
effugiatque togam5.
 

JUVÉNAL, XI, 193 - 205.
 

TRADUCTION

Pendant ce temps, au signal de la serviette, 

les jeux mégalésiens célèbrent la fête de la déesse de l'Ida.
Tel un triomphateur, le préteur trône, 

alors qu'il est la proie des chevaux.
Si je peux le dire sans offenser 

le peuple immense qui déborde, 
Rome, aujourd'hui, est tout entière au cirque.
Le fracas frappe mon oreille : 

j'en conclus à la victoire de la loque verte. 
Si elle était battue, on verrait cette ville morne et abattue, 
comme au jour où les consuls 
se firent écraser dans la poussière de Cannes.
Que les jeunes regardent !
Les cris, les paris audacieux, 

la place à côté d'une jeune fille en toilette, 
tout cela est de leur âge.
Pour nous, enlevons notre toge

 et que notre peau ridée boive le soleil du printemps !
 
JUVÉNAL, XI, 193 - 205.

 Rien n'a véritablement changé



En juin 2014

 Les peuples sont manipulés
par une propagande organisée

pour lobotomiser les consciences
et les canaliser vers le néant 

pour que le monde oublie
et que les pouvoirs exultent


pour que continue l'insolence
des dominations sans partages

...

Une série d'émission 
sur les tristes réalités de cette
 coupe du monde 2014
  
La Coupe est pleine ! (1)
La Coupe est pleine ! (2)
La Coupe est pleine ! (3)
La Coupe est pleine ! (4)
La Coupe est pleine ! (5)
 ...

Européennes ...



Les français qui imaginent encore que leurs suffrages ont une réelle utilité pour exprimer des volontés politiques ont donc votés aux élections européennes et le résultat de leurs votes est un signe évident que la caste politique dans son ensemble est rejetée sans ambiguïté.

Les partis traditionnels sont en échec absolu à cause des trahisons récurrentes qu'ils ont tous commis impunément depuis plus de trente ans, le parti d'extrême droite populiste diabolisé par les politiciens de tous bords pour en utiliser l'impact a remporté une victoire sans précédent, l'abstention marque une de plus fois un désintérêt indéniable pour des consultations qui ne fédèrent plus.




Trois émissions de "Las Bas Si J'y Suis" diffusées par Daniel Mermet sur France Inter résument parfaitement l'état d'esprit de cette époque trouble et les raisons du vote des Français, elles expliquent que les causes ou les responsables de ce fiasco électoral sont certes multiples mais si évidents à reconnaître que les électeurs ont finalement choisi de sanctionner globalement un système qu'ils accusent à juste titre.
Bonjour la sous-France (1)
Bonjour la sous-France (2)
Bonjour la sous-France (3) 

Elles racontent par l'exemple comment et pourquoi la population d'une région de France a subit les effets de l'incompétence et de la servilité des élus qui n'ont jamais cessé de favoriser les lobbies et la finance au détriment des acquis sociaux.

Elles disent pourquoi domine à présent le ressentiment des Français envers les partis conventionnels et l'Europe, elles énumèrent les raisons qui ont offert des suffrages à un parti essentiellement xénophobe, elles expliquent aussi la démotivation profonde pour le civisme et l'engagement de ceux qui ont été largement abandonnés par une caste méprisante.







...

Votes ...




Dès qu'approche une élection surgissent des consignes redondantes qui tendent a inciter tous les électeurs à voter, à accomplir ce qu'il est de bon ton de nommer un devoir civique, à participer à ces scrutins démocratiques qui sont décrits comme un privilège que bien des pays nous envient, à ne pas laisser la place aux extrémismes de toutes natures, à participer aux enjeux républicains qui déterminent le futur et surtout à ne pas s'abstenir de voter pour respecter un des droits citoyen fondamental pour lesquels nos aînés se sont si chèrement battus.

Lorsque l'on restitue dans l'actualité ces arguments en faveur du vote il est par contre aisé de constater que leur teneur est pour le moins très tendancieuse.

Parce que ce devoir n'a jamais été voulu comme une obligation par ceux qui l'ont instauré dans le cas ou aucune proposition ne conviendrait à l'électeur, que la démocratie actuelle est devenue antinomique d'avec les idées qui imaginèrent que sa création soit profitable aux peuples, que sont jugés comme extrêmes tous les mouvements qui ne sont pas dans la norme des grandes formations politiques, que la république est devenue une domestique au service des intérêts privés et pour terminer que jamais les combattants d'hier ne n'auraient accepté qu'une citoyenneté puisse devenir aussi différente de celle qui a justifié leurs sacrifices.

 
En définitive il semblerait que l'on veuille nous faire voter de toute manière, sans qu'il soit important qu'un candidat mérite nos suffrages, même si c'est une oligarchie minuscule à qui profite exclusivement nos choix par ailleurs conditionnés a un  nombre très réduit pour que s'opèrent des alternances confortables afin que rien ne change véritablement.

Une manœuvre ayant pour but d'obéir à des groupes d'influences qui se moquent du bien être social des populations puisqu'ils ne sont motivés que leurs gigantesques profits individuels.

Rien dans ces éléments ne ressemble aux idéaux de ceux qui ont promulgués la démocratie originelle puisqu'en définitive actuellement les élus osent légiférer contre les intérêts publics en argumentant de leur légitimité  électorale qui, a les entendre, leur donne tous les droits au nom d'une majorité souveraine souvent acquise par des méthodes de propagandes concoctées dans les arcanes des médias dominants qu'ils dirigent pour lobotomiser puis diriger les électeurs par l'utilisation des mensonges ou des dissimulations flagrantes.



Il fut un temps pendant lequel certaines réflexions libertaires concluaient que voter c'était se soumettre, ce n'est plus le cas,  actuellement voter équivaut à être complice d'une forfaiture organisée par une caste de dominants qui ne se soucie que de leurs seuls intérêts, c'est laisser se commettre impunément la déconstruction de tous les acquis sociaux qui ont été à l'origine des véritables progrès humains.

C'est donner raison à la dictature du libéralisme qui peut sans aucun contrôle finaliser ainsi ses ambitions hégémoniques.

Que se passerait il si lors d'une élection un candidat était élu avec une fraction très minimale de voix, comme l'autorisent les constitutions qui ne prévoient aucun quorum, que diraient les opinions publiques si un dirigeant s'imposait sans aucune majorité, la réponse est évidente, le peuple refuserait obstinément de se plier aux volontés de cet illégitimité bien davantage que lorsqu'on parvient à lui faire croire qu'elles sont l'expression du plus grand nombre.



Les démocrates devraient sans ambiguïté refuser de se déplacer pour voter, ils devraient faire une grève illimitée de ce droit qui n'est plus en fait qu'un devoir d'obéissance de collaborateur aveugle, ils devraient mettre en quarantaine par le mépris ceux qui sont devenus de simples malades d'un pouvoir déshumanisé et qui ne raisonnent plus que pour tenter d'assouvir leurs addictions malsaines.

La démocratie doit sanctionner ceux qui ne respectent plus les peuples par une désobéissance civile qui refuse les règles imposées par un pouvoir félon.

Qu'ils soient favorables aux idées extrêmes sans jamais avoir exercé le pouvoir, membres des partis conventionnels de gauche, du centre ou de droite, qu'ils militent pour l'écologie ou s'affirment comme des syndicalistes engagés tous les intervenants du système en place n'ont cessé de trahir ceux dont ils réclamaient les voix en ne respectant aucun des engagements qu'ils avaient pourtant promis de faire devenir réalités, le plus souvent grâce à un discours populiste prononcé sans aucune vergogne afin d'atteindre leurs cibles électorales.



Jamais les promesses n'ont été tenues mais malgré ce fait reconnu de tous, force est de constater que les citoyens continuent d'accorder leur confiance aux élus dont ils savent pourtant la malhonnêteté chronique, cette aberration idéologique fonctionne parfaitement car la certitude que le message de propagande que les mêmes leur distille et qui consiste à les culpabiliser si ils ne votent pas est absolument valide, au nom de l'éternelle et sacro-sainte démocratie dont aucun votant ne sait plus véritablement le sens ou la réalité.

De même que les alouettes se font piéger avec de simples miroirs disposés habilement par les chasseurs, les personnalités de la sphère politicienne piègent leurs électeurs avec des contes incroyables qu'ils ressassent sur les ondes de tous les médias serviles dont ils disposent.

Cette technique de leurres ou d'appâts, qui fonctionne aussi bien dans les deux chasses laisse craindre qu'à un instant précis des aveuglements programmés les masses humaines n'aient pas plus de capacité d'analyse que des volatiles.



Le votant globalement conditionné par une mécanique populiste parfaitement rodée, dont il faut reconnaître la redoutable efficacité, devient aussi docile qu'un mouton qui se laisse conduire a l'abattoir sans s'inquiéter  jamais du chemin que le berger lui impose avec l'aide de ses chiens fidèles, ce qui pourrait signifier que les peuples soient devenus un simple bétail pour une petite caste d'éleveurs qui gèrent un nombre de têtes tout en s'appliquant à les vider de toutes les formes de cultures logiques qui pourraient inciter les bêtes à refuser de marcher en rang sans jamais s'en plaindre véritablement.

Dans ces conditions évidentes pour qui peut les regarder loin de toute passion militante il n'y a que deux voies, la première qui semble pour l'actualité être celle suivie par une majorité qui s'exprime, consiste a voter sans ambition pour finalement s'accommoder d'une déliquescence perceptible en échange d'un pathétique confort minimal qu'il sera hors de question de risquer, quitte a ce qu'il soit sans cesse réduit ultérieurement.

La seconde se résume à refuser obstinément ce jeu de dupe en se substituant volontairement aux obligations électorales, tant que l'équilibre entre les plus favorisés et les moins privilégiés ne sera pas fondamentalement réformé.



De ces deux méthodes radicalement différentes et qui de surcroît s'opposent, celle qui imagine que le changement viendra de professionnels de la politique artificiellement plébiscités est clairement inscrite dans une démarche d'espoirs chimériques puisque justement ils sont confiés à ceux qui ont toujours été la cause indubitable de leurs inquiétudes.

L'autre méthode qui prône l'abstention révolutionnaire comme une solution et qui ne propose pas de rêves insensés à des électeurs si avides de distractions adaptées est potentiellement la seule qui pourrait faire en sorte que les suffrages ne soient plus attirés par des illusions sans effets.

Il est très probable que si une écrasante majorité de voix s'abstenaient de se livrer aux urnes des prédateurs politiques il serait enfin possible de remplacer pacifiquement tous les élus indignes d'un système globalement perverti afin que les mesures espérées et demandées par le peuple depuis toujours sans jamais les avoir obtenues améliore globalement et finalement le quotidien du plus grand nombre.


Responsables ...








Nos suffrages 
sont la caution 
de leur mépris

 
Ils nous demanderont
une nouvelle fois
de leur faire confiance







 

Sans Commentaire ...







...

Tout commentaire serait superflu
...

L'acte seul suffit à démontrer
la folle dérive d'un pouvoir
qui n'a plus de socialiste
que le nom d'un parti
...


Pourtant il faut bien constater ..

Que ce personnage rappelle étrangement celui qui, il y a quelques années, utilisait les moyens de sa fonction ministérielle pour faire la promotion de sa future campagne électorale sur les deniers de la République

Celui aussi qui ne pensait pas seulement en se rasant a devenir calife à la place du calife et qui pour faire parler de lui provoquait de nuisibles polémiques en provoquant dans des quartiers jugés très sensibles avec les sons d'un karcher confortablement instrumentalisé

Celui enfin qui exhibait sans retenue d'inquiétantes excitations maniaques dans tous les relais médiatiques contrôlés par ses partenaires en multipliant les tristes interventions populistes et grotesques teintées des vulgarités les plus emblématiques d'un genre qui ne laissait aucun doute à propos de ses capacités intellectuelles

Finalement chasser la quenelle ou nettoyer les racailles pour mobiliser l'attention d'un public avide de sensationnel sont visiblement des techniques incontournables car éprouvées pour assurer la réussite des politiciens opportunistes, l'actualité le démontre sans ambiguïté

El Gaudillo est un nouveau matamore qui ne manquera pas d'insulter des citoyens lors de ses déplacements, d'exprimer son mépris pour le peuple, de se soumettre a toutes les instructions des coteries influentes , d'avilir sa fonction comme le faisait auparavant celui auquel il fait immanquablement penser

La France risque donc d'être encore contrainte par la volonté d'un douteux politicien qui ne fera qu'amplifier davantage le marasme économique et social dans lequel le pays est plongé depuis que l'impériale finance mondiale a décidé de le dominer en plaçant ses zélés serviteurs à la tête de l'état

Gaudillo Premier dans son uniforme sans autre lumière que celle qui fait briller son avidité de  pouvoir laisse supposer que le malsain serait une nouvelle fois aux commande du destin de la République si en se présentant aux élections présidentielles il était élu par des alouettes

Ses actions au ministère de l'intérieur démontrent combien son autorité maladive l'emporte sur la raison pour résoudre les priorités de sécurité nationale, les Roms et les Quenelliers pourront témoigner de l'acharnement à les chasser lorsqu'il sera jugé pour ses actes

Gouverner par la peur, la censure et l'inquisition commanditée pour satisfaire les projets des sphères d'influences privées n'est pas acceptable dans une République qui ne doit reconnaître que l'Assemblée Nationale comme seule autorité de tutelle

C'est pourtant la stratégie largement employée par nombre d'élus d'un peuple lobotomisé grâce a l'action concertée des médias aux ordres qui diffusent les mensonges et la propagande qu'on leur ordonne de distiller pour conditionner un suffrage populaire

Il s'agit en fait par ces procédés de plaire aux exigences de groupes qui souhaitent installer davantage leurs pouvoirs en France, de dissimuler les incompétences récurrentes du gouvernement à gérer les priorités nationales, d'approuver des textes de lois et des accords contestables sans devoir les expliquer au peuple et enfin de faire parler de lui pour construire son image  

Pour rappel Gaudillo Premier est ce censeur qui a imposé à la liberté d'expression, pour ses maîtres, que le bouffon de la main d'or est un nuisible puisque ses fréquentations sont suspectes et qu'il refuse de céder à un chantage qui le poursuit depuis qu'un simple sketch télévisé l'a mis à l'index des médias

Autoritarisme et arrogance étaient aussi la marque de fabrique du précédent matamore aussi vulgaire qu'insolent, les Français devraient s'en souvenir afin d'éviter de subir encore l'affront d'un pouvoir sans conscience

Quand même ...