Edition 2018



Europe




L'union Européenne est une entité à la solde exclusive
des multinationales et des visions atlantistes nuisible.

Reformer cette institution de malfaiteurs est impossible.

Seule la disparition radicale de cette construction
résolument anti démocratique et commerciale
permettra d'envisager un futur plus convenable
aux aspirations légitimes des peuples d'Europe.



Élections européennes 2019 :



Noyautée par les États-Unis, l'Europe est impuissante


11 questions sur l’Union européenne



 

Quelle vision les Français ont-ils de l'Union Européenne ?

L’Europe en cartes : un continent vieillissant






Philippe Seguin, discours à l'Assemblée Nationale 1992 

Quarante ans d'augmentation des inégalités en Europe






En marche

L'Union européenne tue l'Europe




L'Union Européenne et les élections européennes

Les résultats complets


Hier les européens ont voté pour choisir leurs représentants, ils auraient pu s’en passer puisque ceux ci n’ont aucun pouvoir ni aucune importance car ils ne font que participer à une institution dominée par des influences économiques et atlantistes qui ne leur accorde pas le moindre droit de décision.

Ils auraient pu aussi s’en abstenir pour dire leur rejet d’une europe qui nuit à leurs intérêts nationaux depuis sa fondation.

Au contraire la participation en France a progressé et les électeurs ont très largement plébiscité des candidats pour le moins conservateurs, pour ne pas dire réactionnaire, censés défendre leurs causes.

Les Français sont définitivement aveugles et sourds, leur vote prouve qu’ils sont favorables à une europe ouvertement colonisée par les pouvoirs insolents des financiers et les idéologies des droites autoritaires qui se refusent toutes les avancées sociales en faveur des populations les plus fragiles sans aucun scrupule.

C’est hélas la même situation que celle des années trente qui a été choisie par ces étranges électeurs, ils auront par conséquent un résultat final identique,

l’histoire ne sert à rien, l'information est inutile, seule la peur domine la raison.



2019










En ce moment des citoyens lambdas
s’insurgent contre un gouvernement
qui ne parvient pas à améliorer 
les conditions de vie des Français


Cela fait des semaines
que des gilets jaunes en colère
disent au pouvoir actuel
combien il est malvenu
et à quel point il est urgent
d'écouter leurs revendications
pour ne pas affronter une insurrection
qui pourrait bien les priver de tous ses privilèges







Ceux qui se révoltent actuellement
ne sont en aucun cas révolutionnaires
ils hurlent «Macron démission» parce que
le trop arrogant chef de l'état actuel
imposé par des influences opportunes
n’est pas apte à comprendre à quel point
leurs revendications sont légitimes


Ils veulent pourtant en majorité
la même chose que ce qu'il exige
avec ses partenaires financiers
davantage de revenus pour vivre
décemment quitte à nourrir
l'appétit du marché mondialisé







Il aurait suffit d'augmenter les salaires
pour que les gilets jaunes se calment
mais cela n'a pas été envisagé
puisque depuis des décennies
c'est le mépris de classe
qui à remplacé la lutte des classes


Le pouvoir est imbu des certitudes
d'une caste sourde et dominante
qui n'accepte pas de se compromettre
en s'approchant des Français
pour au moins les entendre






Si les partis politiques, les syndicats
les banlieues urbaines ou les diverses ‘gauches’
sans oublier les pseudos intellectuels ou journalistes
avaient osé participer a la colère des gilets jaune

le gouvernement aurait été forcé de démissionner.






Ceux qui abordent le peuple et les fantasmes
que l'on lui prête pour le calomnier
sont actuellement visibles dans les réactions
peu solidaires de ceux qui refusent

d’être assimilés à des pauvres







Une France périphérique désignée
pour la discréditer avec outrance
par le pouvoir et ses soutiens
comme un vulgaire ramassis
des rouges-bruns racistes
incapable de penser correctement
afin de justifier leurs dégouts






La «convergence des luttes»
n’a pas eu lieu elle deviendra
peut être réelle en 2019

Bonne année !