Edition 2017



Avis de Décès ...







Cet effondrement annoncé
est une conséquence logique.

Il est l'expression 
du rejet des mensonges
et des incompétences
par les Français.

C'est un message clair adressé
a tous les partis politiques.

Il est Républicain



...





Municipales 2014 ...



Les élus n'ont cessé de trahir leurs électeurs depuis que la politique consiste en de sombres  manœuvres impliquant des castes influentes privées qui dirigent dans l'ombre et pour leur seul profit le destin des nations, quel que soit le parti qu'ils prétendent représenter.

Au lendemain des scrutins; mensonges et malversations deviennent le quotidien de ceux qui gouvernent, les promesses électorales sont oubliées, le pouvoir s'arroge des droits qu'il n'accorde pas au peuple, des lois arbitraires qui se moquent des opinions sont imposées.

Tout le monde le sait ou le constate mais pourtant la confiance des urnes leur est encore accordée car la démocratie, qui est devenue un véritable otage afin de justifier ce bilan désastreux, est toujours adroitement invoquée pour contraindre les électeurs à participer malgré tout a ce jeu de dupe.


La déliquescence évidente de ce système pervers donne finalement raison au militant anarchiste Elisée Reclus qui écrivait en 1885 une lettre à propos du droit de suffrage qui se résume par ces simples mots :

Voter c'est abdiquer !

Car la république irréprochable vantée par les candidats a laissé place à une triste entreprise mafieuse aux mains d'une oligarchie invariable qui accumule les délits sans jamais en subir les conséquences comme le démontrent nombre d'études parues sur le sujet.

L'oligarchie dominante décrite dans une interview d'Alain Cotta en 2011 ne se prive pas des insolences les plus détestables en toute impunité même si elle est parfois l'objet de pamphlets souvent humoristiques qui pourtant les condamnent.


Un permis de voter pour que se développe la conscience politique ne suffirait pas à résoudre fondamentalement les inéquations démocratiques actuelles puisque l'offre réduite des partis en lice se limite à des choix plus que restreints dont la promotion est vigoureusement assurée par des médias prosternés devant leurs maîtres.

Une abstention active en réponse aux incompétences manifestes ne conviendrait pas davantage à modifier des dispositions constitutionnelles qui n'ont fixées aucun quorum a la participation électorale des scrutins.

Le boycott d'une élection par le vote blanc est lui aussi complètement inutile car contrairement à ce qui a été annoncé il ne sera pas comptabilisé dans les résultats électoraux mais uniquement différencié des votes nuls.


Finalement la démocratie telle qu'elle existe actuellement donne l'illusion aux peuples d'une importance qu'il n'a nullement et annihile l'essentiel des contestations révolutionnaires bien plus efficacement que les répressions, sans que cela soit jamais suspect.

Le civisme et le cynisme s'amalgament encore une fois au détriment des citoyens qui subissent cet accouplement politicien nauséeux qui condamnent les électeurs a de sordides inégalités sans aucun autre recours possible que l'utopie contre révolutionnaire.

Pourtant des voix s'élèvent pour réclamer une démocratie réelle et participative qui permettrait que la constitution soit écrite par et pour le peuple, par exemple celle d'Etienne Chouard qui comme beaucoup d'autres n'est évidemment jamais diffusée par la médiacratie dominante.


Ces voix mériteraient pourtant qu'on y prête davantage d'attention grâce a l'outil Internet dont nous disposons librement pour peu que nous dépassions l'emballage de conspiration dans lequel ces voix sont si fréquemment déposées.

En attendant un salutaire réveil de la conscience politique des citoyens et malgré les évidentes  considérations dramatiques  concernant les édiles de tous bords, les Français seront invités à voter pour les élections municipales de la fin du mois de mars.


Une fois de plus 
il leur sera demandé 
de ne surtout pas changer 
l'ordre politique confortable 
voulu par et pour les élus
...