Front

 


 

J’écoute, je lis et je regarde toutes les tendances et les opinions politiques qui me sont accessibles sans les discriminer, surtout si elles ne correspondent pas à ma sensibilité, cela me permet de savoir comment pensent ceux qui ne me plaisent pas pour émettre sur eux des jugements plus argumentés que mes seuls refus viscéraux qui, s’ils sont souvent légitimes, manquent des bases sérieuses de la connaissance indispensable des idéologies pour les condamner avec plus de pertinence.

 

De toute manière je pense vraiment qu’aucun membre d’aucun parti, qu’il soit radical ou modéré, ne peut émettre le moindre point de vue personnel, il sera toujours largement influencé par une doctrine ou une croyance souvent arbitraire, qui ne permet pas une expression fondamentalement libre.

 

 


 

En ce moment par exemple une cohorte qui se situe à gauche hurle au fascisme en écartant curieusement le pouvoir actuel ‘en marche’ de cette sphère idéologique alors que la macronie est justement l’instrument privilégié de la caste bourgeoise la plus réactionnaire pour à dominer les citoyens et provoquer les crises dont elle a besoin pour régner, ces censeurs font preuve d’une inculture politique inquiétante en dénonçant, mais sans jamais les écouter, les nuisibles idées de l’extrême droite ou de la droite extrême, ils ignorent donc que le gouvernement en place est aux ordres du libéralisme d’outre atlantique et a donc les mêmes projets que les fascistes les plus dangereux.

 

Il peut par contre les mettre en pratique grâce aux suffrages extorqués de ceux qui votent pour cette imposture, au nom de l’antifascisme, ce ne sont pas les zemmour, les ciotti ou autres apprentis le pen qui ont ordonné à la police de mutiler des citoyens durant ces dernières années, c’est bien ce président élu avec leurs voix qui a réprimé dans une violence inouïe les manifestations.

 

Mais les aveugles  conditionnés par les évidentes propagandes électorales médiatisées sont incapables de l’admettre ou de comprendre que tous leurs scrutins leur ont été volés par un candidat qui a été élu grâce à une cabale financière elle-même aux ordres des marchés boursiers et des stratégies décidées lors des réunions de Davos ou celles de Bilderberg, 

 

 


 

De plus la plupart de ceux qui se prétendent antifascistes se réclament aussi d’une gauche qui collabore passivement a ce système en étant totalement absente d’un débat démocratique dont ils revendiquent très souvent la paternité, l’origine ou la pertinence, le tout emballé dans le verbiage de ce qu’ils appellent un front républicain, une rhétorique qui ne permet plus de réfléchir aux réalités tragiques de la ‘république’ pour laquelle ils ont voté.

 

Celle qui est ‘en marche’ pour bafouer les acquis sociaux des populations, pour taxer les plus précaires sans modération, pour réprimer les revendications citoyennes brutalement, pour offrir des avantages indécents aux plus favorisés, pour imposer une dictature sanitaire sans autre logique que les profits de ses sponsors, pour décider grâce à un secret défense incontrôlable, pour mépriser ouvertement le peuple français, pour gouverner ad nauseam par le mensonge et la manigance, pour supprimer l’utilité de l’Assemblée Nationale, pour de fait s’approprier avec une arrogance insupportable tous les penchants fascistes de cette extrême droite pourtant honnie par le front des urnes.

 

J’ai suivi avec attention les crises successives, que la macronie a provoquée, depuis qu’elle a été propulsée au pouvoir par des médias et des électeurs aveuglés par ce front fabriqué de toute pièce pour orienter les opinions, partout pendant ces désastres programmés il n’était question que des gilets jaunes d’extrême droite ou des complotistes en chemises noires, hélas la majorité de ceux qui représentent actuellement cette gauche progressiste ne s’est pas interposée pour dénoncer des accusations visant à disqualifier une réelle contestation sociale ou sanitaire, au contraire ces forcenés de la morale nationale ont dénigré toutes les tentatives qui osaient s’opposer au gouvernement.

 

 


 

Actuellement la démocratie n’est plus que la seule dictature du tout petit nombre d’électeurs qui votent utile pour s’opposer au fascisme, comme l’ont suggéré les médias euro-atlantistes aux mains des partenaires financiers de la macronie, une situation d’hypnose collective programmée qui rend impossible à une quelconque minorité de se faire entendre ou d’exister, surtout si elle est hostile aux plans imposés par cette majorité relative, l’absence de candidatures sérieuses et l’abstention massive qui a suivi ce vide politique ont fait élire un président illégitime.

 

C’est par contre la déficience d’éducation politique qui a permis que l’exécutif puisse l’emporter aux législatives, le nombre de député acquis à sa cause lui ont offert les pleins pouvoir, si les Français avaient compris que le parlement ne peut fonctionner sans opposition, les imposteurs en marche n’auraient jamais été en mesure de faire passer autant de lois scélérates ou de décrets liberticides, ils n'auraient jamais mutilé et éborgné des manifestants, ils n'auraient pas été en mesure d'utiliser la dictature sanitaire pour flatter leur machiavélisme toxique.

 

Vive l'anarchie !

 

 

 


 

...