Edition 2022

2022

 

Le gouvernement français gère le pays sans la moindre compétence quel que soit le sujet.
 
Le plus affligeant est à mon avis tragiquement résumé dans les réactions des citoyens qui ne protestent pas ou pire collaborent à l'incohérence des décisions, le plus terrible est de considérer leur nombre, ils sont très largement majoritaires pour valider la nullité de l’état et dont ils représenteraient l’expression de la démocratie au sens le plus basique, ce qui signifie par contre coup que tous ceux qui n’accepteront pas la dictature du nombre seront hors jeux puisqu’ils ne se plient pas à la majorité.
 
Ce pourrait être l’occasion d’un vrai débat sur l’éducation de masse qui sculpte finalement les opinions et de regretter que les peuples ne soient informés à présent que par les seules propagandes des pouvoirs asservis aux ordres du libéralisme en crise mais cela ne changerait rien aux soucis actuels qui démontre que le troupeau ne sait pas, mais qu’il bêle pour avoir du foin.
 
  


Suffit-il donc aux pouvoirs de mentir pour que les peuples se plient à ces mensonges, je crains qu’en effet ce soit le cas, en ce moment particulier qui permet au gouvernement français d’exprimer toutes les insolences sans la moindre retenue on peut constater que les stratégies qui consistent à tromper les opinions fonctionnent hélas très bien.
 
Malgré les ridicules malhonnêtetés des déclarations qui ont été commises depuis maintenant deux ans par un exécutif aussi incompétent que grotesque pendant la crise sanitaire en cours, il faut encore lui faire confiance et lui obéir sans la moindre possibilité d’en débattre ou d’imaginer que des alternatives puissent exister pour les citoyens.
 
Le vaccin serait à les écouter la seule voie à suivre pour que cessent toutes les transmissions virales alors qu’il est prouvé que c’est scientifiquement faux, tout se passe comme si les représentants d'un rentable commerce de la pharmacologie dominante voulaient à tout prix vendre un produit sans aucun autre discernement que le seul intérêt des laboratoires qui les rétribuent pour cette mission, parfois avec de l’argent, toujours avec du pouvoir, cela est vrai à tous les niveaux de la société, de la bourse aux médecins en passant par les médias la corruption domine, la santé est un sujet qui concerne tout le monde, elle se vend donc très bien.
 
 

 
 
Les états de la zone dollar en profitent eux pour tester leur autorité dans une gigantesque expérience de soumission des masses qui leur garantirait un contrôle total des peuples si elle fonctionnait correctement à leur sens, car l’opportunité de dominer les citoyens sans la moindre restriction ne peut que tenter les apprentis dictateurs.
 
Avec 1984 George Orwell décrivait en 1949 une société et un régime qui ressemblent à mon actualité politique et sociale, les non vaccinés sont devenus les Emmanuel Goldstein de cette dystopie dramatique, ils sont rejetés par la majorité.
 
Le roman est devenu réalité.